Pour en savoir plus sur l’aménagement durable des forêts

L’aménagement durable des forêts (ADF) vise à maintenir et à améliorer à long terme la santé des écosystèmes forestiers au bénéfice de tous, tout en assurant aux générations futures et actuelles de bonnes perspectives environnementales, économiques, sociales et culturelles.

Pour atteindre l’aménagement durable, il faut d’abord comprendre que la gestion des forêts dépend d’abord et avant tout de la tenure des forêts, c’est-à-dire leur propriétaire. Dans le sud du Québec, la majorité des forêts sont privées et appartiennent à des gens. Les autres sont publiques, elles appartiennent donc à tous les Québécois et sont générés par le gouvernement.

Forêt privée Forêt publique
Forêt privée Forêt publique

Selon leur tenure, les forêts sont soumises à différentes lois et règlements. Les propriétaires de boisés privés doivent se référer aux règlements municipaux alors que les gestionnaires de forêts publiques sont soumis au régime forestier établi par le gouvernement.

construction de bois
Réglementation municipale Régime forestier québécois

Différentes informations et outils sont disponibles pour le propriétaire ou le gestionnaire de la forêt. Il y a en premier lieu deux calculs à considérer : la possibilité forestière et la surface terrière. Le premier, qui est calculé par un organisme régional indépendant, représente le volume de bois qui peut être récolté annuellement dans une région sans nuire à la perpétuité des forêts.  Le deuxième est un indicateur de densité et de volume de bois dans une forêt en particulier. Il sert à déterminer si une forêt contient suffisamment de bois pour envisager une récolte et éventuellement évaluer la quantité de bois qui peut être récolté.

Bouleaux
Possibilité forestière Surface terrière

L’étape suivante d’une bonne gestion de la forêt devrait contenir une  analyse et une planification des utilisations de la forêt. Le plan d’aménagement forestier est un document rédigé par un ingénieur forestier qui décrit une forêt et propose des aménagements à réaliser qui considèrent autant les besoins de la forêt, les principes d’aménagement durables que les objectifs du propriétaire. Ce plan d’aménagement peut être bonifié en y intégrant des mesures de conservation ou de protection de la faune. Dans ce dernier cas, le plan sera co-signé par un ingénieur forestier et un biologiste. À cela peut s’ajouter la certification forestière du boisé. Ce type de certification a pour but d’édicter des règles qui visent l’atteinte du développement durable.

certification FSC
Plan d’aménagement Certification

Pour en savoir plus sur les outils de gestion

Enfin, il existe différents outils de gestion pour augmenter la compétitivité économique de l’industrie forestière. Ces outils portent autant sur les opérations de récolte, le transport des billes que sur la transformation du bois.