Zonage du territoireLe zonage forestier est un concept d’aménagement qui combine 3 techniques : la conservation, l’aménagement écosystémique et la production intensive. L’objectif de ce concept est de protéger des éléments rares ou sensibles, tout en maintenant la récolte forestière grâce à une production intensive sur une petite superficie.

Avant de planifier un zonage, il faut d’abord réaliser un inventaire du milieu forestier et relever tous les éléments qui pourraient indiquer la présence d’un milieu à conserver. En voici quelques exemples :

  • éléments de vieilles forêts (gros débris, chicots, vieux arbres)
  • milieux sensibles ou rares
  • espèces rares ou vulnérables
Vieille forêt

Vieille forêt

Ensuite, vous devrez déterminer le pourcentage de territoire que vous désirez conserver ainsi que la localisation de ces zones. Pour ce faire, vous pouvez vous inspirer des priorités de conservation régionale (consultez l’Agence forestière de votre région).

Après, vous devrez identifier des lieux pour votre production intensive. Les peupliers hybrides ont un rendement très impressionnant et sont le choix par excellence pour le zonage. Toutefois, ils ont besoin d’un sol bien drainé et très fertile. Certains suggèrent d’utiliser les bas de pentes en marge de zones agricoles ainsi les peupliers pourront utiliser la fertilisation excédentaire pour leur croissance.

Peupliers hybrides

Peupliers hybrides

Enfin, vous aménagez le reste de votre boisé selon les principes de l’aménagement écosystémique.

En milieu privé, les terres sont généralement petites. Vous pouvez établir des ententes entre propriétés voisines pour de meilleurs résultats.

Pour en savoir plus :
Le zonage forestier appliqué à la forêt privée