toit en bardeau de cèdrePour que le bois soit endommagé par l’eau, il doit y être exposé à une grande quantité au cours d’une longue période. Ainsi lorsqu’on construit des structures en bois, seule l’enveloppe extérieure doit être résistante. Une enveloppe qui permet à l’eau de s’écouler et qui est étanche au cas où il y aurait une accumulation protègera tout le bois et les autres matériaux à l’intérieur de celle-ci. Par exemple, un toit avec une pente marquée et de larges surplombs sera un atout pour l’étanchéité de la maison.

structure en bois à l'épreuve de l'eau

Structure en bois à l’épreuve de l’eau

Dans une maison où de l’eau s’infiltre, plusieurs champignons ou pourritures pourront se développer. Ceux-ci ne se développeront pas uniquement sur le bois. Ils peuvent se retrouver sur le papier les panneaux de plâtre, la peinture, la tapisserie, les tissus et à bien d’autres endroits.

Il existe des techniques pour protéger le bois des moisissures. Des procédés sous pression permettent d’insérer à l’intérieur du bois des solutions préservatrices (bois traité). Il est aussi possible de torréfier le bois. Cette technique a l’avantage de protéger celui-ci contre l’humidité en plus de le durcir et de le colorer.

Bois torréfié

Bois torréfié

Il est aussi possible d’utiliser des essences de bois qui possèdent des résistances naturelles contre la moisissure. Le thuya occidental (cèdre) et le cyprès jaune sont de bons exemples.

Pour en savoir plus :
L’eau et la durabilité