Gélinotte huppéeAutre appellation : Perdrix
Nom latin : Bonasa umbellus
Nom anglais : Ruffed Grouse

Description
Oiseau a une queue large et plate; plumage tacheté et rayé, varie du gris pâle à une riche teinte acajou, en passant par un roux sombre; collerette plus imposante et queue plus longue chez le mâle;  mâle pesant environ 500 g, femelle plus petite; large bande foncée de sa queue habituellement continue.

Habitat
On trouve la gélinotte huppée où il existe quelques massifs de feuillus, surtout de peupliers faux-trembles, de bouleaux, d’ostryers de Virginie et de saules. Les arbres feuillus sont souvent des semis des premiers stades de la régénération forestière après une coupe ou un incendie.

Gélinotte huppéeAlimentation
La gélinotte huppée se nourrit de bourgeons, de feuilles et de brindilles. En hiver, les chatons et les bourgeons du peuplier faux-tremble, du bouleau, de l’ostryer de Virginie et du saule constituent sa principale nourriture. Au début, les petits consomment une grande quantité d’insectes, mais sont aussi friands de plantes. À compter du mois d’août, leur régime alimentaire se compose de diverses fleurs, feuilles tendres, baies et graines. Ils aiment particulièrement le trèfle.

Reproduction
L’accouplement a lieu au printemps. La gélinotte huppée pond de 7 à 12 œufs qu’elle couve ou tient au chaud 23 ou 24 jours, soit jusqu’à l’éclosion qui survient habituellement au début de juin. La femelle ne pond qu’une fois par année, sauf si la couvée, ou ensemble des œufs pondus, est détruite au début de la période d’incubation.

Page descriptive de la gélinotte huppée
Fiche multiressource de la gélinotte huppée
Guide d’aménagement de l’habitat de la gélinotte huppée
Guide d’aménagement de l’habitat de la gélinotte huppée pour les forêts mixtes du Québec