Agrile du frêneNom latin : Agrilus planipennis
Nom anglais : Emerald ash borer

Description
Sans ennemis naturels en Amérique du Nord, ce ravageur exotique représente une grave menace. Il attaque des frênes en santé et provoque la mort de l’arbre en quelques années seulement. Malgré son arrivée relativement récente en Amérique en 2002, l’agrile du frêne a déjà causé la mort de millions d’arbres aux États-Unis et au Canada et des milliards d’autres arbres risquent d’être infestés et d’en mourir partout en Amérique du Nord.

Hôtes
Frêne blanc, frêne bleu, frêne d’Austin, frêne de l’Oregon, frêne noir, frêne pubescent, frêne rouge, frêne vert

Dommages et symptômes
Dépérissement de l’arbre que l’on peut observer par le jaunissement du feuillage, l’éclaircissement de la couronne de l’arbre, les traces laissées par l’insecte adulte lorsqu’il se nourrit des feuilles, la prolifération de gourmands sur le tronc ou les racines, les fentes verticales sur le tronc, la déformation de l’écorce, les petits trous de sortie (3-4 mm) en forme de D, les galeries larvaires (en S) sous l’écorce remplies de sciure fine, et la présence de pics actifs en hiver et de trous de pics.

Galeries d'agriles du frêne

Galeries d’agriles du frêne

Arbres infestés en milieu boisé

Arbres infestés en milieu boisé

Prévention ou lutte
Afin de réduire les populations d’agriles, les chercheurs du Service canadien des forêts ont élaboré un insecticide systémique, c’est-à-dire véhiculé avec la sève de l’arbre : le TreeAzin. Ils ont travaillé à partir d’un arbre originaire de l’Inde, le margousier, pour en extraire un insecticide. Il est homologué au Canada de manière temporaire depuis 2008 en raison de l’urgence de la situation. Appliqué de façon préventive, il protège les arbres et évite l’attaque. Sur des arbres faiblement attaqués, le TreeAzin a pour effet de tuer les larves. Par contre, si les arbres sont massivement attaqués – donc qu’il y a abondance de larves – l’insecticide ne peut alors pas se disperser.

Il existe également des champignons entomopathogènes, c’est-à-dire des champignons capables de provoquer une maladie chez un insecte spécifique comme l’agrile du frêne. Des scientifiques du Service canadien des forêts et de l’INRS-Institut Armand- Frappier ont modifié un piège pour y ajouter une chambre spéciale contenant un champignon pathogène. L’insecte attiré par 2 appâts olfactifs entre dans le piège, marche sur le champignon et se contamine de spores. C’est l’autocontamination. À partir de ce moment, ses jours sont comptés; les spores du champignon se fixent sur l’insecte, puis germent. Le champignon pénètre dans l’insecte et tue l’agrile en s’en nourrissant. L’agrile ne va toutefois pas mourir dans le piège, car ce dernier est conçu de manière à ce que l’insecte puisse s’en évader et rejoindre ses partenaires pour s’accoupler. Il transmettra ainsi à son tour les spores mortelles. Les recherches sur ce champignons ne sont pas complétée, mais plusieurs pièges essais sont installés dans certaines régions infestées.

Le troisième moyen de lutte est l’usage d’une guêpe parasitoïde, Tetrastichus planipennisi. Cette guêpe est minuscule, ne pique pas et s’attaque exclusivement aux agrile du frêne. La femelle pond des oeufs dans une larve d’agrile. Ces oeufs vont éclore et les petits vont se nourrir de l’agrile jusqu’à la tuer. En Chine, 32 à 65 % des larves d’agrile sont parasités par cette guêpe. Chez nous, la guêpe n’est pas naturellement présente. De nombreux tests ont déterminé qu’il n’y aurait pas de conséquences sur notre écosystème naturel à y introduire la guêpe. C’est pourquoi un premier relâché à été fait à titre de test à l’été 2014 à Gatineau. Cela a eu pour effet de réduire significativement les populations d’agrile dans cette ville.

Piège à agriles du frêne

Champignon attaquant une agrile du frêne

Pour en savoir plus :
Un intrus menace tous les frênes
Agrile du frêne : l’affaire de tous
TreeAzin® – Un insecticide systémique naturel pour lutter contre l’agrile du frêne au Canada
Agrile du frêne – Fiche complète
Site web d’information du Conseil québécois des espèces exotiques envahissantes
Guide d’enquête pour le dépistage de l’agrile du frêne