mesureurLes possibilités de carrières dans le domaine de la transformation du bois sont diverses. Les métiers se pratiquent en usine de première, deuxième et troisième transformations du bois.

Le classificateur de bois examine visuellement les pièces de bois débitées; il sait reconnaitre les différentes essences et déceler les nœuds, les trous, les fissures et autres défauts du bois. Il trie également les pièces en vue de leur séchage ou les marque en vue d’une nouvelle transformation. À l’aide d’instruments, il vérifie si elles ont été débitées aux dimensions requises et les classe selon les normes de l’industrie. Dans la cour extérieure, il dirige l’empilage des pièces débitées et marque les paquets selon leur variété, leur qualité, leur teneur en humidité et autres caractéristiques. Il tient l’inventaire de la cour à bois, gère l’écoulement des stocks et planifie le séchage du bois à l’air libre.

L’opérateur de séchoir à bois contrôle la qualité du bois avant et après séchage. Il planifie et surveille le chargement et le déchargement des séchoirs et supervise le déroulement des opérations de séchage. Il effectue l’entretien de base et supervise la réparation de l’équipement de séchage. De plus, il collabore à l’analyse et à l’amélioration des procédés, des stratégies et des programmes de séchage et il rédige des rapports de production et d’évaluation.

Le scieur maximise la rentabilité des billes de bois destinées au débitage dans les scieries. Il doit évaluer rapidement et correctement les billes de bois afin d’en dégager la meilleure qualité et le meilleur rendement possible.

L’affuteur répare et affute les scies, les couteaux et tous les outils tranchants ou coupants que l’on retrouve dans une usine, en plus d’aligner et régler la machinerie de coupe. L’affuteur interagit avec les autres employés de l’usine afin d’optimiser la production et d’améliorer la qualité du produit.

Opérateur en transformation du boisL’opérateur d’équipements de scieries fait fonctionner, surveille et contrôle différents équipements dans l’usine, tels que les déligneuses, les raboteuses, les scies multiples, les ébouteuses et les séchoirs. L’opérateur d’équipements de scieries peut également être appelé à travailler dans certaines usines de deuxième et troisième transformations. Après quelques années d’expérience, certains pourront obtenir un poste de scieur.

Le contremaitre de production occupe un poste clé au sein d’une usine de transformation du bois. Il planifie, organise, dirige et contrôle les activités de transformation de l’usine avec l’aide du personnel de direction, dans le but d’assurer l’atteinte des objectifs généraux de productivité, de qualité et d’efficacité des opérations. Il établit des méthodes de travail permettant l’exploitation optimale des équipements et le respect des calendriers de production. Le contremaitre de production s’occupe également de gérer les budgets de production; de l’embauche, de la formation et de la supervision du personnel; de la mise en œuvre des programmes de santé-sécurité au travail et de la supervision de l’entretien mécanique des équipements.

Le contrôleur de qualité effectue des tests sur les produits, diagnostique les causes des anomalies et apporte les correctifs nécessaires. Il effectue différentes études et évaluations et contribue au développement des procédés de production. Il s’assure aussi du respect des normes. Il occupe un poste déterminant pour assurer une juste valeur des produits mis en marché par l’usine de transformation du bois. Le contrôleur de qualité doit être en bonne forme physique et mentale pour effectuer de nombreux déplacements entre les bâtiments de l’usine et supporter la pression liée à son travail.

L’ingénieur du bois, étant spécialiste du bois, peut travailler en recherche ou en entreprise. L’ingénieur du bois travaillant dans une usine est responsable de l’ensemble des opérations de transformation de l’usine, de la gestion industrielle, de la recherche, du développement et de la mise en marché des produits. Il est appelé à connaitre tous les paramètres qui influencent la production de l’usine. Il travaille à l’amélioration de la performance d’une entreprise, que ce soit du côté du respect des normes environnementales, de la rentabilité de l’entreprise ou encore de la qualité du produit.

L’ébéniste conçoit, fabrique, restaure et répare des meubles en bois de toutes sortes comportant des pièces sculptées et autres décorations artisanales. Il conçoit également des meubles en panneaux, des boiseries, des portes, des fenêtres, etc. Dépendamment de la formation qu’il a suivie, l’ébéniste peut travailler en industrie ou dans un atelier de fabrication artisanale.