Les arbres ont des formes diverses. Celles-ci sont influencées par différents facteurs dont principalement l’environnement et la génétique.

La génétique
Elle dictera à l’arbre sa forme générale, un cône étroit ou large, une cîme allongée, des branches retombantes, etc.

Forme d'arbres

Au cours de leur évolution, les arbres ont pris des formes qui leur donnent un avantage dans leur milieu. Par exemple, la forme conique des conifères est propice en cas de neige ou de verglas. Étant dirigées vers le bas, les branches laissent glisser la neige et ne se brisent pas sous son poids. La forme étalée des feuillus permet une meilleure utilisation de l’espace et augmente la captation des rayons du soleil. L’arbre possédant la forme la plus adaptée à son milieu sera celui ayant la meilleure chance de survivre dans cet endroit.

L’environnement
Dans des conditions optimales de croissance, la forme d’un arbre devrait ressembler à ce que sa génétique prévoit. Des stress ou des facteurs limitants modifieront cette forme pour maximiser les chances de survie de l’arbre. Par exemple, les arbres en forêt sont généralement hauts et étroits, plus que ceux en champs, car la densité d’arbres est élevée et ceux-ci doivent compétitionner entre eux pour atteindre la canopée. Les végétaux, dont les arbres, recherchent la lumière et croissent dans sa direction jusqu’à ce que leurs besoins soient comblés. En champs, la lumière est abondante, aucun besoin ne justifie de grandir au-delà de ce que la génétique prévoit.

Épinette blanche

Épinette blanche dans un champ

Feuillus en forêt

Feuillus en forêt