Feuilles de chêneLa photosynthèse est le processus au cours duquel l’énergie solaire est utilisée pour associer le dioxyde de carbone de l’air (CO2) à l’eau du sol (H2O) pour en faire un sucre simple (C6H12O6). Au cours de ce processus, les végétaux dégagent de l’oxygène (O2) et de l’eau.
6 CO2 + 12 H2O + lumière ➞ C6H12O6 + 6 O2 + 6 H2O

Les sucres créés seront utilisés lors de la respiration pour produire de l’énergie. Pour ce faire, de l’oxygène atmosphérique et de l’eau seront utilisés. À la fin, du dioxyde de carbone et de la vapeur d’eau seront relâchés dans l’air.
C6H12O6 + 6 O2 + 6 H2O➞ 6 CO2 + 12 H2O + énergie

Grâce à ces deux processus simples, les plantes sont capables de fabriquer leur nourriture (les sucres) puis de l’utiliser pour en faire de l’énergie. Elles sont dites autotrophes. En comparaison, les humains sont des hétérotrophes, c’est-à-dire qu’ils ne peuvent pas fabriquer leur nourriture à partir d’éléments de base, ils doivent assimiler des molécules déjà faites comme les sucres des végétaux.

Facteurs influençant la photosynthèse

Schéma photosynthèseTempérature
Dans les régions tempérées, la photosynthèse ne peut s’opérer qu’entre 0 et 50oC. Par contre, la température optimale se situe plutôt entre 15 et 25oC et varie selon les espèces végétales.

Disponibilité des éléments nécessaires à la photosynthèse
Pour qu’un arbre effectue de la photosynthèse, il a besoin de lumière, d’eau, de dioxyde de carbone (CO2) et de certains minéraux. Si chacun de ces éléments est très abondant, la vitesse du processus de photosynthèse sera à son maximum. Par contre, si un ou plusieurs de ces éléments sont à un niveau inférieur au besoin de l’arbre, la photosynthèse n’aura pas lieu ou se produira à une vitesse réduite. Les disponibilités de l’eau et de la lumière sont les deux facteurs qui limitent le plus souvent la photosynthèse.

Certains facteurs peuvent influencer la disponibilité des éléments. Par exemple, s’il y a beaucoup de poussières dans l’air ou sur les feuilles, ces dernières seront bien moins efficaces pour absorber les rayons lumineux, rayons qui auront été bloqués avant d’arriver aux feuilles. Aussi, certaines feuilles possèdent des structures qui leur permettent d’absorber une quantité bien supérieure de lumière (voir la section Feuilles).