Racines de hêtreLes racines assurent différentes fonctions de l’arbre. En voici quelques-unes :

Ancrage au sol
L’arbre produit de grosses racines qui le soutiennent. Sans elles, les arbres tomberaient sous l’effet des vents. Certains types de racines seront plus efficaces, comme les longues racines qui s’enfoncent dans le sol (type pivot). Les arbres possédant des racines de surface seront plus susceptibles au chablis.

Absorption de l’eau et des minéraux
L’absorption se fait majoritairement par l’intermédiaire de jeunes racines fines et de leurs poils absorbants. En vieillissant, les racines deviennent de moins en moins efficaces pour l’absorption. C’est pourquoi les racines fines sont constamment renouvelées.

Accumulation de réserves
Les réserves servent à la survie de l’arbre en saison froide et au redémarrage de la croissance au printemps. Les réserves sont principalement composées de glucides, mais aussi un peu de lipides et de protéines.

Associations symbiotiques avec des microorganismes
Des associations avec des bactéries ou des champignons ont pour but d’augmenter l’absorption du phosphore, en le rendant disponible pour l’arbre (soluble), et de l’azote en le fixant, c’est-à-dire en transformant l’azote gazeux en azote assimilable par l’arbre (NH4+ ou NO3).

Les arbres retiennent le solCommunication
Les racines de 2 arbres d’une même espèce fusionnent à l’occasion pour effectuer des échanges entre individus. Ainsi, les arbres peuvent se transmettre de l’eau et des nutriments. Cela augmente aussi la résistance aux vents et réduit les risques d’érosion.