QuenouilleAutre appellation : Massette
Nom latin : Typha latifolia et Typha angustifolia
Nom anglais : Narrow-leaved Cat-tail, Broad-leaved Cat-tail

Description
Plante : tige pouvant atteindre 1 à 3 m de hauteur
Feuille : débute à la base de la plante et s’allonge vers la lumière pour ensuite s’ouvrir et former un léger éventail, linéaire, 2 m de longueur, 3 à 25 mm de largeur
Fleur : pistillée sans bractéole chez la feuille large, pistillée et bractéolée chez la feuille étroite, épi femelle composé de milliers de petites fleurs regroupées ultra serrées
Fruit : pédicelles aciculaires de 2 à 3 mm de longueur chez la feuille large, pédicelles rigides de 1 mm ou moins chez la feuille étroite

Habitat
Les quenouilles sont des plantes de milieux humides et ouverts. Elles sont généralement retrouvées sur les rivages vaseux et inondés des bords de cours d’eau ainsi que dans les marais, lacs, étangs et fossés.

Période de récolte
Tige : printemps à début été
Épi mâle : juin
Rhizome : automne

Utilisation culinaire
La base blanche de la tige de la quenouille peut être pelée, puis blanchie pour ensuite la manger comme des cœurs de palmiers. Le goût de la quenouille est très doux et il a une légère saveur poivrée qui s’apparente beaucoup aux cœurs de palmiers. Les cœurs de quenouilles sont délicieux dans une vinaigrette à moutarde, comme entrée, dans des salades, hors-d’œuvre et sushis. Retirer de son enveloppe, l’épis mâle encore vert foncé peut être bouillis 5 à 10 minutes dans l’eau puis garnis de beurre et de sel tout comme un épi de maïs. Le pollen jaune de l’épi peut être récolté pour en faire une farine tout comme le rhizome qui est riche en amidon.

Fiche complète de la quenouille

Informations tirées du Guide des principaux PFNL de l’Estrie