Les produits connexes ne sont pas vraiment des produits forestiers non ligneux (PFNL), car ils comprennent les sciures, les écorces, les résidus de coupe, les résidus de transformation, les copeaux, les délignures, etc., tous issus de la matière ligneuse.

Sciures de bois  Copeaux de bois  Écorce

Auparavant, ces sous-produits n’étaient pas utilisés par l’industrie; ils étaient considérés comme des déchets sans valeur. De nos jours, cette biomasse forestière est convoitée par plusieurs industries émergentes. Elle est utilisée dans la fabrication de bûches reconstituées, de plaquettes, du bois densifié, des granulés, etc.

La valorisation de cette biomasse est un sujet d’actualité de plus en plus important. Des millions de mètres cubes de biomasse forestière sont produits chaque année au Québec. Son utilisation pour la production d’énergie est une option de rechange souhaitable à l’utilisation du charbon, du pétrole et du gaz pour le chauffage domestique, commercial et industriel. La biomasse forestière est une ressource renouvelable et peu polluante comparée aux énergies fossiles.

Débris de coupe

Débris de coupe laissés en
bordure du chemin après
une intervention forestière

Il existe néanmoins un danger lié à l’utilisation de la biomasse forestière. Habituellement, les coupes forestières laissent derrière elles une quantité importante de débris en forêt. Ces débris se décomposent, enrichissent le sol et stimulent la croissance des futurs arbres. Si nous récoltons une trop grande quantité de ces débris, nous pourrions appauvrir les sols et compromettre l’avenir de nos forêts. Néanmoins, les avantages de l’énergie à base de biomasse forestière sont suffisamment intéressants pour justifier des recherches sur l’utilisation de cette biomasse et sur les quantités recommandées à laisser en forêt.